ABVV nomme un nouveau directeur commercial

ABVV nomme un nouveau directeur commercial

ABVV a officialisé l’arrivée dans ses rangs de Patrick Merciris en tant que directeur commercial. Ce dernier, en provenance du groupe Lamirault-Schumacher, est notamment passé par les groupes Jean Rouyer et Loret.

La famille ABVV s’agrandit : après avoir nommé en septembre 2019 Alain Bulbulyan en tant que directeur du développement, ABVV s’entoure d’un directeur commercial. Il s’agit de Patrick Merciris, déjà bien connu du monde de la distribution automobile française, et pour cause.

Patrick Merciris, 58 ans, a réalisé l’essentiel de sa carrière dans la distribution des marques du groupe Volkswagen, notamment au poste de directeur commercial chez Zanetti Automobiles, où il a passé 22 ans. En 2007, il occupait le poste de directeur de concession au sein du groupe Jean Rouyer, avant de rejoindre le groupe Loret en 2009, racheté deux ans plus tard par le groupe Schumacher.

“Patrick aura pour principale mission de piloter l’activité commerciale du groupe, d’apporter son expérience de la distribution, d’accompagner les équipes au quotidien et notre groupe dans la phase de forte croissance qu’il traverse, explique Bedros Izikian, directeur général du groupe ABVV. Il aura un rôle déterminant dans la structuration de l’activité commerciale et l’atteinte des ambitions du groupe.”

75 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019

Un nomination qui tombe à point nommé pour ce groupe, crée il y a 30 ans, et engagé dans une stratégie de développement depuis 2016, sous l’égide de son fondateur Grégoire Izikian. C’est cette année que le groupe a racheté les concessions Volvo du groupe Elance à Chantilly. En août 2019, ABVV s’est installé à Roissy pour y créer deux centres de réparation rapides pour les marques Volvo, Jaguar et Land Rover, premières briques de son projet majeur consistant en la création d’un pôle de mobilité multimarques, complémentaire aux concessions de Gonesse, Epinay-sur-Seine et Saint-Ouen l’Aumône.

Une belle dynamique basée sur des fondations familiales fortes, d’ailleurs récompensée lors des derniers GPDA, organisés par le Journal de l’Automobile. Au 31 décembre 2019, le groupe comptait dans son escarcelle six sites répartis en Seine-Saint-Denis, le Val-d’Oise et l’Oise. L’équipe de plus de 100 collaborateurs devrait être à l’origine d’un chifres d’affaires de 75 millions d’euros en 2019 selon les projections.

Back to top